Chapitre 3 : Premier Rameau

Famille MOYERSOEN

Chapitre 3. PREMIER RAMEAU.

 

Jean IV Moyersoen.

Jean IV Moyersoen intente à la date du 21 octobre 1560 une action devant la cour foncière de l'Abbaye d'Afflighem, à propos de la terre située à Esschen dont il est question ci-dessus. Il rappelle qu'elle a été jadis propriété de Nicolas, qu'elle a passé dans la suite à son fils Gilles, puis à la veuve de ce dernier Marguerite van Wiese, pour être maintenant dévolue à lui Jean IV, impétrant 1. Jean IV fut receveur de l'abbaye d'Afflighem.

Il épousa Marguerite de Hauchin. La mariage est antérieur au 4 avril 1583, puisque ce jour les deux conjoints s'engagent a payer annuellement une rente à Daniel Houwaert et Catherine de Pape, sa femme. Ils hypothèquent à cet effet leurs maison, terres, prairies, etc. situées à Assche «Aschbeek» 2.

Jean IV mourut avant le 16 mai 1596, jour où ses héritiers firent rédiger une convention d'ordre successoral. L'acte indique la composition de la famille, un fils et trois filles.

  1. Charles.
  2. Philibert, femme de Jean Boge, secrétaire de la ville d'Anvers.
  3. Marguerite épouse de Guillaume Snellinckdevenu à son tour receveur de l'abbaye d'Afflighem.
  4. Jeanne qui épousa Louis van Nelle, pensionnaire de la ville de Bruges. L'un et l'autre sont décédés le 16 mai 1596 et se trouvent représentés par les deux enfants : Charles et Marguerite. La convention, passée devant deux échevins de Bruxelles, nous est parvenue en original, mais les deux sceaux ont disparu. Le premier acteur est Guillaume Snellinck, qui a reçu procuration de sa belle-mère et des autres héritiers. L'objectif est la réalisation de la vente faite à Philippe Sterck, greffier du Conseil des Finances et à Marguerite van Hontsocht sa femme d'une ferme située à Ternath, appelée «'t Hof ter Linden» ou encore «'t Hof te Hausem». Une convention préliminaire avait été conclue le 19 avril 1596 devant les échevins de Wambeke, Lombeke et Ternath 3.

 

Gustave arrête là son exposé de la descendance de Jean IV. Il ne posséde aucune indication sur le sort de Charles Moyersoen. De ses trois soeurs deux ont quitté leur région d'origine. La troisième est décédée à Bruxelles. Il ressort de divers épitaphiers que Guillaume Snellinck et sa femme furent enterrés dans l'église des Augustins. Leur épitaphe relate que le mari décéda le 3 juin 1603 et la femme le 6 juillet 1637. Sur la pierre était gravé le dessin de leurs armes 4.

 

  1. GREFFES SCABINAUX DE L'ARRONDISSEMENT DE BRUXELLES, liasse 57.
  2. Ibid. reg. 139 fol. 69 v°.
  3. ARCHIVES GENERALES. Acquisitions 1913. n° 32.
  4. ARCHIVES DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES. Manuscrit 231 tome II.

 

                               Chapitre 4

Respect de la vie privée.

Les informations concernant les personnes vivantes sont limitées. Si vous ne désirez pas que votre photo soit publiée, merci de me le dire.

 

Copyright © All Rights Reserved