Origine

Généalogie Forgeur

L'origine de la famille Forgeur

La famille Forgeur, est originaire d'Aywaille

Sous l'ancien régime, Aywaille fut une seigneurie, relevant du Duché de Luxembourg. De 1583 à1773, la seigneurie appartint à la Compagnie de Jésus; le seigneur en était le Révérend Père Prieur des Jésuites, résidant à Luxembourg. Aux seizième et dix-septième siècles, les Ardennes et l'Entre-Sambre-et-Meuse étaient parsemées de forges. Elles constituaient l'industrie métallurgique de cette époque. Centaines furent florissantes et lucratives. Y eut plusieurs forges, sur le territoire de la seigneurie d'Aywaille.

D'une correspondance que j'ai eue, avec Monsieur le docteur Louis Thiry, auteur de l'Histoire de l'ancienne seigneurie et commune d'Aywaille, il résulte qu'il y aurait eu trois usines à fer entre Mont-jardin et Dieupart, et qu'il y en eut une également à Awan, car, une « Voye del fouadge » indique qu'il y eut là dans le temps une forge.

Les archives relatives à Aywaille sont rares et fort laconiques.

Les vieux registres de baptêmes, mariages et décès établis par les curés, avaient été transportés aux archives de l'Etat à Liège; suite à un incendie provoqué en 1914, par les allemands, ils furent hélas, détruits.

Faute d'état civil, les renseignements relatifs aux premiers degrés de cette généalogie, ont été, en ce qui concerne Aywaille, extraits des archives de l'Etat à Liège, dans

  1. les actes de la Cour féodale Dieu et Saint-Pierre d'Ayvaille;
  2. les registres des Cens et Rentes dus au prieuré d'Aywaille
  3. les archives des Greffes scabinaux de la Haute cour d'Aywaille
  4. les registres des Ouvres, d'Aywaille

 

Il résulte de ce qui précède, que pour les trois premiers degrés, il y a de très fortes présomptions, pour que la filiation que nous donnons soit exacte. Elle est basée notamment, sur la transmission de biens, le fait qu'ils habitaient tous Aywaille, et la répétition de mêmes prénoms.

A partir du degré IV, la filiation est certaine.

Je remercie ici, Monsieur l'archiviste J. Yernaux, qui au début de mes recherches, sur les «forgeurs d'Aywaille», m'a aidé et m'a du reste donné plusieurs renseignements à leur sujet."

 

 

 

Le mot «Aywaille» tire son origine très probablement du wallon : «êye» signifiant eau et «wayî» signifiant passer à gué attendu qu'autrefois, l'on y traversait l'Amblève à gué. Sa traduction romane «aqualia» donna le nom de ses habitants : les aqualiens

 

Copyright © All Rights Reserved

Respect de la vie privée.

Les informations concernant les personnes vivantes sont limitées. Si vous ne désirez pas que votre photo soit publiée, merci de me le dire.