Chapitre 1 : PAKEA le marichal

Généalogie Forgeur

Chapitre 1 : PAKEA le marichal

Il est mentionné en 1468, comme homme de fief dans le registre des Cens et Rentes dus au seigneur de Montjardin, sous le nom de Pakéa le Marischal (1)  il habitait Awan, où il avait sa maison et son établissement; il devait être aussi, ainsi que ses parents, un peu cultivateur. En effet d'après la correspondance que j'ai eue avec le docteur Louis Thiry, il ressort, que les fiefs dans la région d'Aywaille, étaient constitués par des terres de labour.

Awan est un hameau, situé sur la route qui va d'Aywaille à Bomal, et qui faisait partie de la Seigneurie d'Aywaille.

On le retrouve en 1475, toujours sous le nom de Pakéa le Marischal, avec Henri Damyd, que Edgard croît être son beau-frère (2) . Ils reconnaissent et promettent de payer au jour des Rois, à présent « Thiry le Merchenir», sur leur maison et assise, 3/4 de chapon à titre de Cens. Henri Damyd paie deux quarts et Pakéa un quart.

Il devait être décédé avant 1523, car, à partir de cette date, ses héritiers paient le Cens au prieuré d'Ayvaille, sur la quatrième partie des héritages de « Johan Damydde » (3)  .

En 1530 (4) , les « Hoirs de Pakeaux le MarischaIx, assavoir Johan Pakeaux, Johan de Settroux doivent toujours pour la quatrième part des héritages de Johan Damydde et encore pour d'autres héritages, XXI deniers», à titre de Cens. En 1580, les héritiers de « Pasqucaux le Marischal», paient toujours le cens dû pour la quatrième partie des héritages de «Jean Damyd»; mais le scribe ajoute « à présent c'est Catherine le Conte qui paie » (5) .

Il se peut qu'il se prénommât Jean, comme son fils, et qu'il mourut à un âge avancé, car dans le livre des Rentes dues pour anniversaires au prieuré d'Aywaille, registre 16 f° 131, pour les années de 1606 à 1612, il est dit: « Pour anniversaire de Renson du Moulin, sur ses héritages à Awan... etc., à présent doivent ces deux articles, les représentants de Jean le vieux Matischal d'Awan, qui sont, Henri Homblet, Jean Pasque et Consorts. Ont payé 1606-1612. Il se peut aussi, qu'il s'agisse de son fils.

Edgard lui attribue pour épouse, une fille de Johan Damydde. Johan Pakeaux qui suit est donc son fils; quant à Johan de Settroux (6) , il est possible qu'il fut son gendre.

 

  1. Cens et Rentes dus au seigneur de Montjardin, prieuré d'Aywaille, anno 1468, registre 8, f° 27.
  2. Cens et Rentes dus au prieuré d'Aywaille, anno 1374-1483, f0 34.
  3. Cens et Rentes dus au prieuré d'Aywaille, anno 1523, registre 9, f° 6.
  4. Cens et Rentes dus au prieuré d'Aywaille, anno 1530, registre 9, f° 73.
  5. Cens et Rentes dus au prieuré d'Aywaille, anno 1580, registre 12, f° 4.
  6. Settroux est un lieu-dit d'Aywaille

 

Copyright © All Rights Reserved

Respect de la vie privée.

Les informations concernant les personnes vivantes sont limitées. Si vous ne désirez pas que votre photo soit publiée, merci de me le dire.