Chapitre 19 : TROISIÈME BRANCHE (Suite)

Généalogie Forgeur

Chapitre 19 : TROISIÈME BRANCHE (Suite)

JEAN-FERDINAND FORGEUR.


Né et baptisé à Liège, à Notre-Dame-aux-Fonts (), le 2 janvier 1752, il est qualifié, homme de loi, dans l'acte de naissance de son fils Laurent.  Il fut notaire à la résidence de Liège de 1784 à 1793, procureur jusqu'en 1801, puis avoué de 1801 à 1817.  Il épousa Marie-Catherine piette, dont il eut quatre enfants :

1. Mathieu.

2. Adèle.

3. Laurent-Ferdinand qui suit.

4. Joséphine.



LAURENT-FERDINAND FORGEUR.


Né à Liège, y baptisé le 20 février 1797, il fut avoué près la Cour d'appel de Liège, de 1817 à 1857. Il avait épousé Marie-Agnès-Dieudonnée-Joséphine delsupexhe.  De cette union :

1. Léon, marié et probablement  décédé  en Angleterre,  il  laissa notamment deux filles, mortes toutes deux célibataires à Liège, ce sont:

      a) Léonie, décédée le 6 janvier 1927.

      b) Marie-Eugénie, décédée le 23 février 1927.


2. Justine, née à Liège en 1832. Elle épousa Grégoire-Jean-François-Auguste demonceau, notaire à Hervé, y né en 1821, et y décédé le 15 janvier 1866.  Justine, mourut à Liège, le 9 mai 1896.

3. Eugénie, épouse van hulst.

4. Ferdinand, né à Liège, le 21 septembre 1827, y décédé, le 27 janvier 1891. Il était à l'époque de son décès, major honoraire à l'armée belge, Chevalier de l'Ordre de Léopold et décoré de la Croix militaire. Il est resté célibataire.

5. Richard-Alfred qui suit.

6. Alexandrine-Eugénie-Céline, née  à Liège, le  17 janvier 1837, y décédée sans alliance, le 25 avril 1920.


RICHARD-ALFRED FORGEUR.

Né à Liège, le 14 juin 1835, et y décédé le 10 juillet 1910. Docteur en droit, il fut avoué près le tribunal de Première instance de Liège, de 1875 à 1910. Il était Chevalier de l'Ordre de Léopold, décoré de la Médaille civique de première classe, et de la Médaille commémorative du Règne de S. M. le Roi Léopold II.  II avait épousé à Liège, le 31 août 1863, Marie-Philippine-Emma Méan, née à Liège le 15 juillet 1835, et y décédée le 20 juin 1895, fille de Charles Méan.

De cette union :

1. Charles-Paul qui suit.

2. Charles-Richard, né à Liège, le 5 novembre 1865, y décédé sans alliance, le 30 novembre 1917.

3. Helène-Marie-Lambertine, née à Liège, le 23 décembre 1866, y décédée le 9 juillet 1948. Elle épousa à Liège, le 18 septembre 1890, Philippe-Victor-Marcel mottard, avocat à la Cour d'appel de Liège, né à Liège le 8 juin 1865, y décédé le 7 juin 1903, fils de Philippe-Léon et de Joséphine-Elisabeth-Léonie Collard.

4. Lambertine-Joséphine-Marie, née à Liège, le 2 juillet 1868. Elle y   épousa   le   10   mai   1892,   Ferdinant-Jacques-André-Célestin Fraipont,  docteur en médecine, professeur  à l'université de Liège, membre de l'Académie de médecine de Belgique, né à Hervé, le 16 juin 1856, décédé à Liège, le 12 octobre 1924, fils de    François-Joseph    et    de    Marguerite-Dieudonnée-Célestine Goffin. Elle est décédée à Liège, le 26 février 1965.

5. Fernand-Francois, né à Liège, le 5 janvier 1872, y décédé le 4 juin 1915. Il fut avoué près le tribunal de Première instance de Liège, et épousa  à Jupille, le 21  juillet 1904,  Joséphine-Hubertine-Elisabeth Dubois, décédée à Liège, le 7 avril 1936, à l'âge de 84 ans. Dont, le fils qui suit :

Paul-Fernand, né à Liège le 31 mai 1908, y décédé sans postérité le 13 juin 1962.  Il était avocat près de la Cour d'appel de Liège, Chevalier de l'Ordre de Léopold, et avait épousé à Liège, le 16 avril 1936, Simone-Gabrielle Dalimier(), née à Profondville, le 16 janvier 1911, fille d'Ernest, administrateur des cimenteries d'Orp-le-Grand et de Lustin, administrateur des cimenteries du Katanga, et d'Alexandrine Bourse.





CHARLES-PAUL FORGEUR.

Né à Liège, le 27 juin 1864, y décédé le 13 octobre 1942, il fut docteur en droit, puis avocat près de la Cour

d'appel de Liège. Le barreau liégeois le porta deux fois au Bâtonnat. Il fut, en effet, bâtonnier de l'Ordre

des avocats, pour les années 1923 à 1924 et 1924 à 1925.

Conseiller provincial, il était Commandeur de l'Ordre de Léopold et Officier de la Légion d'honneur.

Il avait épousé à Herstal, Juliette gillon, décorée de la Médaille d'or de l'Ordre de Léopold II et de la

Médaille d'argent de l'Ordre de la couronne. Elle était la fille d'Edmond Gillon, et mourut à Liège,

le 7 septembre 1951, dans les quatre-vingt septième années de son âge.

De ce mariage :

1. André Emmanuel qui suit.

2. Emmanuel-Jean-Henri-Ferdinand qui suivra après son frère.






ANDRE-EMMANUEL FORGEUR.

Né à Liège, le 27 juin 1892, il est ingénieur électricien A. I. M., et lieutenant de réserve honoraire d'artillerie. Officier de l'Ordre de Léopold, Officier de l'Ordre de la Couronne, décoré de la Croix de guerre 1914-1918, de la Croix du feu, et de de la Médaille de la bataille d'Ypres.

Il épousa à Liège, le 18 novembre 1918, Germaine-Euphrosine-Louise-Juliette Thiry, y née en 1890, et décédée à Cannes (France), le 21 janvier 1929, des suites d'un accident d'automobile.

Elle était la fille de Georges et de Jeanne Louvat.

De ce mariage, un fils  :

André-Paul-Jean-Edmond, né à Liège, le 22 août . Il est docteur en droit, avocat près de la Cour d'appel de Liège, ancien commissaire général du Ruanda-Urundi, lieutenant de réserve de cavalerie, Officier de l'Ordre de Léopold, Officier de l'Ordre royal du Lion, Officier de l'Ordre de la couronne, titulaire de la Médaille du volontaire de guerre 1940-1945, de la Médaille africaine de la guerre 1940-1945 et de la Médaille Commémorative de la campagne 1940-1945.



EMMANUEL-JEAN-HENRI-FERDINAND FORGEUR.

Né à Liège, le 15 janvier 1897, il est docteur en droit, avocat près la Cour d'appel de Liège, administrateur de la société l'Assurance Liégeoise, administrateur de la Foncière Liégeoise, volontaire de guerre 1914-1918 et combattant de 1940. Il est également capitaine-commandant de réserve honoraire de cavalerie, Officier de l'Ordre de Léopold, Officier de l'Ordre de la Couronne, décoré de la Croix de guerre 1914-1918, de la Croix du Feu et titulaire de la Médaille du Volontaire combattant.

Il épousa à Liège, le 22 décembre 1921, Eveline-Marie-Françoise picard, née à Liège le 30 janvier 1898, fille de Georges, avocat près la Cour d'appel de Liège, et d'Eva Mouton.

De ce mariage, un fils::

Richard- Adrien -Paul -Georges -Emmanuel, né à Liège le 1er avril. Il est Licencié en Histoire et archiviste paléographe aux Archives de l'Etat à Liège.

Dalimier : famille originaire de Fougères en Bretagne, dont la filiation remonte à 1609. Armes : de sinople au garrot d'argent (gros trait d'arbalète) rompu en chevron, et accompagné de trois étoiles à cinq rais, d'or, deux en chef et une en pointe. (Renseignement de Monsieur Jacques-Charles Dalimier).

 Chapitre 18                                                                                                                                                                                 Chapitre 20

Copyright © All Rights Reserved

Respect de la vie privée.

Les informations concernant les personnes vivantes sont limitées. Si vous ne désirez pas que votre photo soit publiée, merci de me le dire.