Chapitre 13 : Baron Maurice

Généalogie Forgeur

Chapitre 13 : Baron Maurice FORGEUR (Premier Rameau)

Maurice Lamoral Joseph Lucien Baron Forgeur est né à Liège, le 30 mars 1876, et décédé à Saint-Josse-ten-Noode, le 8 juin 1945, il fit ses études à l'université de Liège.  Docteur en droit et licencié en Sciences politiques et administratives, il s'inscrivit comme Avocat, au barreau liégeois, le 7 novembre 1899.

Engagé comme volontaire pour la durée de la guerre 1914-1918, il fut successivement sous-lieutenant au service de la Censure militaire belge à Folkestone (Angleterre), puis lieutenant au service de la Sûreté militaire belge. Il fut administrateur des charbonnages de Patience et Beaujonc à Glain-lez-Liège; administrateur des carrières de Perlonjour à Soignies; administrateur des Chemins de fer de Bruxelles, Lille, Calais; commissaire de la société Commerciale et Minière du Congo et premier vice-président de la société belge d'Etudes et d'Expansion à Liège.

Il était Chevalier de l'Ordre de Léopold, Chevalier de l'Ordre de la Couronne de Roumanie, Chevalier de l'Ordre de Françoisjoseph d'Autriche, et décoré de la Médaille de la Victoire et de la Médaille Commémorative de la campagne 1914-1918.

Il avait épousé à Soignies, le 30 juin 1908, Rose, dite Rosette-Adèle-Augustine-Hélène- Marie-Thérèse de Savoye1 , née à Saint Gilles-lez-Bruxelles, le 23 février 1885, fille d'Eugène Auguste-Aimé-Joseph, écuyer, sénateur et ancien commissaire de l'arrondissement de Soignies, et de Jeanne-Marie-Thérèse-Ange-Hélène Baatard ; petite-fille de Théodore-Jules-Joseph de Savoye, substitut du Procureur du toi à Mons, puis professeur de droit à l'université de Liège, et de Justine-Aimée Bariseau. Hélène Baatard, était la fille de Simon-François et de Rosine Cambier .

 

  1. la baronne Simone-Hélène-Zoé-Marie-Ghislaine, née au château des Carrières à Soignies, le 14 avril 1910. Elle épousa à Etterbeek le 30 juillet 1930, et religieusement à Soignies, le 2 août 1930, le vicomte Marc-René-Charles-Edmond-Jean-Joseph-Marie-Corneille de Biolley2, officier de cavalerie, né à Bruxelles, le 18 mai 1910, fils du vicomte René-Marie-Joseph-François , greffier du Sénat, et de Marthe-Marceline-Jeanne-Marie-Caroline t'Serstevens ; petit-fils du vicomte Joseph de Biolley , Commandeur de l'Ordre de Saint-Grégoire-le-Grand, et de Caroline-Marie-Félicie comtesse de Sercey . Marthe t'Serstevens, était la fille du chevalier Jean-Baptiste et de Jeanne van Hoorde .

 

  1. la baronne Gaëtane-Jeanne-Eugénie-Rose-Ghislaine-Marie-Louise , née au château des Carrières à Soignies, le 13 juillet 1911, épousa à Etterbeek le 22 juillet 1931 et religieusement à Soignies, le 25 juillet 1931, Christian-Arthur-Ghislain-Marie-Albert Peers de Nieuwburgh3 , né à Waerdamme, le 14 août 1907, fils du baron Albert-Edouard-Irenée-Chrétien-Ghislain et de Marthe-Cécile-Marie-Léonie de Terwangne; petit-fils d'Edouard Peers de Nieuwburgh et de Pauline de Kerchove de Denterghem; Marthe de Terwangne, était la fille du baron Léon et d'Elise-Cécile Pinson.

 

  1. le baron Ludger né le 27 novembre 1915 à Folkstone, Royaume Uni

 

 

 Chapitre 12                              Chapitre 14

  1. de SAVOYE: armes : coupé d'azur et d'argent à trois colombes posées chacune sur un tertre, le tout de l'un en l'autre. L'écu sommé d'un heaume d'argent, grillé, colleté et liseré d'or, doublé et attaché de gueules, aux lambrequins d'argent et d'azur. Cimier: une colombe d'argent de l'écu. Devise: « Sabaudi semper recte », d'azur sur un listel d'argent. Concession de noblesse, le 30 septembre 1910.
  2. de BIOLLEY : famille originaire de la Savoie, qui obtint concession du titre de chevalier du Saint-Empire (titre non enregistré aux Pays-Bas), le 5 janvier 1769, et reconnaissance de noblesse avec concession du titre de vicomte, transmissible à tous les descendants mâles, le 4 avril 1843. Elle porte comme armoiries : écartelé au 1 d'azur à l'étoile à six rais d'or; au 3, d'argent à la tour de gueules, ouverte et ajourée; au 2, d'argent et au 4, d'azur au lion de l'un dans l'autre, armé et lampassé de gueules. L'écu sommé d'une couronne de vicomte et d'un heaume d'argent, couronné, grillé, colleté et liseré d'or, doublé et attaché de gueules, aux lambrequins d'or et d'azur. Cimier : l'étoile de l'écu, entre un vol à dextre d'azur chargé de deux fasces d'or et à senestre d'argent chargé de deux fasces de gueules. Supports : deux griffons d'or, armés et lampassés de gueules, J tenant chacun une bannière aux armes du premier quartier, futée, houppée et frangée d'or.  Voyez, Annuaire de la noblesse de belgique, anno 1856 et passim et l'Etat présent de la noblesse du royaume de Belgique, tome 11, 1960.
  3. PEERS DE NIEUWBURGH : famille originaire d'Adeghem, ancienne commune du franconat de Bruges, XVIIIe siècle, anoblie le 19 novembre 1841. La seconde branche de cette famille, dont fait partie Christian Peers de Nieuwburgh, obtint le 21 septembre 1934, concession du titre de baron transmissible par ordre de primogéniture masculine, et porte les armoiries suivantes : d'or à trois poires d'azur, deux, un, feuillées et tigées de sinople, l'écu sommé d'un heaume d'acier, fourré d'azur, grillé, colleté et liseré d'or, aux bourrelets et hachements d'or et d'azur, sans cimier ni devise.  Voyez le recueil héraldique de familles nobles et patriciennes de la ville et du franconat de Bruges, par F. van Dycke.

Copyright © All Rights Reserved

Respect de la vie privée.

Les informations concernant les personnes vivantes sont limitées. Si vous ne désirez pas que votre photo soit publiée, merci de me le dire.